C’est quelque chose qui n’arrive pas souvent. Lors d’un événement à Detroit mercredi, Ford a dévoilé la Mustang 2024, la septième génération de sa Pony Car, le coupé sport le plus vendu sur la planète et peut-être la voiture la plus appréciée des États-Unis.

Cette nouvelle Mustang est basée sur le code de châssis Mustang S550, sorti en 2014. Cependant, ce n’est pas une voiture complètement nouvelle ; elle utilise la même plate-forme que la Mustang S650. Le S650 a les mêmes points durs et la même serre que le modèle précédent, mais il y a eu un certain nombre d’améliorations qui en font un vélo complètement différent. « Nous commençons dans une position très forte avec la voiture de génération actuelle », a déclaré l’ingénieur en chef de Mustang, Ed Krenz, à Road & Track. La plate-forme est parfaitement adaptée à ce que nous essayons de faire. Nous devrions essayer d’améliorer les choses là où nous le pouvons, mais le faire d’une manière sensée.

L’EcoBoost de base de 2,3 litres est tout nouveau, bénéficiant d’un système à double carburant qui utilise à la fois l’orifice et l’injection directe, et un nouveau turbocompresseur à double volute avec une soupape de décharge à commande électronique. Le V8 de 5,0 litres est la version de quatrième génération du moteur Coyote bien-aimé de Ford et dispose d’un système d’admission à double starter alimenté par des évents de chaque côté de la grande calandre. Ford n’a pas encore publié de chiffres pour l’un ou l’autre moteur, mais l’EcoBoost améliore les 330 ch et 350 lb-pi de couple de son prédécesseur, tandis que le V-8 devrait fournir au moins 480 ch.

Cette nouvelle Mustang arrive à un moment intéressant pour les voitures de performance américaines. Le mois dernier, Dodge a dévoilé le Charger Daytona SRT Concept. Ceci est un aperçu de notre prochaine muscle car électrique et a également annoncé la fin de notre gamme actuelle de Charger et Challenger. La plus ancienne rivale de la Mustang, la Chevrolet Camaro, a peu de chances de survivre au-delà de cette génération. La Mustang pourrait bientôt devenir le seul coupé sport américain doté d’un moteur à combustion interne. Compte tenu de la durée de vie typique des modèles Mustang (seulement sept générations en près de 60 ans) et de Ford et du monde qui se dirige vers un avenir électrique, il pourrait s’agir de la dernière Mustang à combustion interne. « Pouvons-nous le faire pour toujours? J’en doute », dit Krenz. « Mais nous le faisons maintenant. »