Francois Lambert : « Cette nuit, vers 2h du matin, un incompris a décidé que c’était une bonne idée de venir mettre le feu à ma bergerie et par le fait meme faire souffrir mon troupeau de moutons, une dizaine ont réussis à se sauver. Qui que tu sois, j’espère que la police va te pogner mon crotté. »